fbpx

Semaine Européenne de la Mobilité ( 17ème édition)

Comme chaque année, entre le 16 et le 22 septembre se tient la Semaine Européenne de la Mobilité (SEM). Une semaine pour sensibiliser les citoyens de nombreux pays Européens sur l’usage de moyens de transports éco-responsables. Pour cette édition 2018 l’accent est mis sur la multimodalité.

La multimodalité

En effet, cet année la multimodalité est à l’honneur. Aussi appelé « Mix and Move », elle consiste à opter pour plusieurs modes de transports durable afin d’encourager tous les usagers à explorer les options de déplacements existantes sur leurs trajets quotidiens. Et pourquoi opter pour cette méthode le plus souvent possible sur le long terme. Dans un sens cela permet de fluidifié la circulation étant donné que le dernier kilomètre en voiture occupe 30% de la voirie.

Marche à pied ( la moitié des trajets en milieu urbain font moins de 3km), vélo en libre service ou électrique ( sachant qu’en milieu urbain un vélo roule en moyenne à 15km/h pour 14km/h en voiture ) , mais aussi co-voiturage ( pratiqué par 30% des français depuis 2011 ) : voici la pléthore de solutions de transports écologiques envisageables.
Mais au-delà des marcheurs et cyclistes, cette semaine vise aussi à encourager les villes d’Europe à investir dans ces modes de déplacement et dans les équipements éco-responsables : du parking à vélos sécurisés aux bornes de recharge pour voitures électriques.

2400 villes participantes

En France, 52 villes participent à cette SEM en France, avec le soutien du Ministère de la transition écologique et solidaire et de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Les grandes villes, telles que Rennes ou Toulouse, devraient porter le mouvement.

Au niveau européen, pas moins de 2.400 villes participent cette année à cette 17e édition, contre 2.500 l’an passé. La palme revient à l’Autriche, avec plus de 500 villes participantes.
Enfin, un « prix de la Semaine de la mobilité » viendra couronner la semaine et récompenser les meilleures initiatives. Il sera remis aux villes qui auront fait le plus d’efforts pour réduire les émissions de carbone et inciter les citoyens à moins utiliser leur voiture pour se rendre au travail.

Les précédentes initiatives

Au cours de cette SEM de nombreuses initiatives sont mise en place par les villes afin de réduire les émissions de C02 est appeler à des moyens de transport durable.

  • 171 réseaux de transports en commun y ont participé (7 régions, 34 départements et 130 agglomérations et communes), avec des offres à 1 euro la journée, le trajet ou l’aller-retour.
  • A Lyon, la huitième édition à fait office de lancement du site de co-voiturage dédié au quartier de la Presqu’île.
  • Toute la semaine, la communauté d’agglomération de Brive (Corrèze) convertit à la gratuité ses navettes de transports à la demande.
  • A Pessac (Gironde) et dans l’agglomération troyenne (Aube), on inaugure de nouvelles voies vertes et des zones 30
  • Le conseil général de la Réunion et la communauté urbaine Nantes Métropole vont jusqu’à brader leurs offres d’abonnements vélo ou auto-partage.
  • A Montpellier, sur 7 jours l’ensemble du réseau de transport en commun est accessible pour 10€
  • Marseille Provence Métropole s’associe au collectif Vélos en Ville pour animer des ateliers et des parcours dédiés à la petite reine sous toutes ses formes le samedi 19 septembre à Marseille,à l’occasion de la semaine européenne de la mobilité durable.

Co-voiturage, transport en commun avec faible émission en CO2, vélo… Chez Burostation nous avons opté pour le tramway et la marche et vous ? quel sera votre Mobility Act cette semaine ?

Partager cet article

Vous aimerez aussi

Burostation, le coworking et les affinités professionnelles

« Mission Coworking » : état des tiers lieux

FrenchTech Montpellier : Un Tramway Nommé Start-up

World Clean Up Day 2018

X